Articles avec #desserts tag

Publié le 16 Janvier 2017

Ce dessert demande un peu d'habileté et de patience... Enrubanner des poires avec une pâte feuilletée n'est pas super facile mais en prenant le temps de réfrigérer la pâte feuilletée, c'est presque un jeu d'enfant. Quant au goût, je vous laisse deviner... Une bonne poire comice, une crème d'amande, le tout enrubanné dans une long bandeau de pâte feuilletée...on la sert avec un coulis de griotte ou de n'importe quel parfum, et même sans coulis du tout. 

Pour 4 personnes, il faudra: 

1 pâte feuilletée Thermomix (faite avec 200g de beurre et 200g de farine pliage escargot comme dans les démos Vorwerk) - 4 poires bien mûres, type comice - 1/2 citron - 50g de beurre mou - 50 g de poudre d'amandes - 2 gouttes d'extrait d'amande amère ou d'Amareto - 25g de fécule de pomme de terre - 2 oeufs (dont un pour la dorure).

Pour servir: 200g de coulis de griottes. (ou autres fruits)

 

Préchauffer le four à 200°C.

Eplucher les poires, et les vider à l'aide d'un vide-pomme ( hé oui le vide-pomme peut servir aussi de vide-poire!) Frotter les fruits avec le 1/2 citron pour éviter qu'ils ne noircissent, puis les réserver au frais dans une assiette. 

Mettre dans le bol, le beurre mou, la poudre d'amandes, l'extrait d'amande amère, la fécule et un oeuf. Mixer 20 sec/vitesse 4. Verser le mélange dans une poche à douille munie d'une grosse douille (8 ou 10mm)

Reprendre les poires, et les remplir avec la crème d'amande. Les remettre au frais. 

Etaler la pâte feuilletée en un grand rectangle (environ 50 x 20). Découper 4 bandeaux de 3 cm de large, et les réfrigérer 20 min environ pour faciliter la manipulation ensuite. 

Au bout de ce temps, sortir les poires, et la pâte du réfrigérateur.

En commençant par le haut, enrouler le bandeau de pâte autour de la poire, en formant une spirale. Prendre soin de recouvrir également le fond avec de la pâte, sinon la crème va s'échapper à la cuisson (ce qui m'est arrivé la première fois!). Renouveler l'opération avec les 4 poires, et les remettre au réfrigérateur pendant 1/2 heure. 

Avant de les enfourner, badigeonner les poires enrubannées avec le second jaune d'oeuf légèrement battu, et enfourner pour 30 min. Surveiller car la cuisson dépend des fours. Pour certains fours, une chaleur à 180°C peut suffire.

Avant de déguster, laisser tiédir les poires, les déposer dans une assiette, avec un cordon de coulis de griottes, et pourquoi pas une boule de glace, pour un dessert encore plus gourmand. 

BON APPÉTIT! 

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2017

Une recette trouvée dans un magazine culinaire, que j'ai aménagée à ma façon. Un petit dessert sympa et que l'on peut alléger si on a envie. Moi, je n'avais pas envie, donc lait entier....Mieux vaut une vraie crème maison avec du lait entier, c'est ainsi que j'ai appris à cuisiner, mais certains régimes obligent à faire autrement. Je donne donc en fin de recette une version plus légère. 

Pour 6 crèmes, il faudra: 

400g de lait entier - 100g de crème liquide - 130g de crème de pruneaux - 50g de sucre de canne - 2 gouttes d'huile essentielle d'orange (que l'on peut remplacer par le zeste d'1/2 orange bio). 

 

Préchauffer le four à 160°C, après avoir placé un bain-marie (Environ 100g d'eau dans le plat qui recevra les ramequins pour la cuisson.

Dans le bol du Thermomix, mettre le lait, la crème, la crème de pruneaux, le sucre et l'huile essentielle d'orange (ou les zestes). Mélanger 10 sec/vitesse 4. 

Cuire 5min/90°C/vitesse 2. 

Pendant ce temps, fouetter à la fourchette les 3 oeufs dans un bol. 

A la sonnerie du TM, relancer les couteaux vitesse 5 et verser les oeufs par l'orifice du couvercle, pendant environ 20 sec. 

Transvaser dans les ramequins, les déposer dans le plat contenant de l'eau pour le bain marie, et enfourner pour 30 min. 

Laisser refroidir à température ambiante avant de réfrigérer 2H minimum.

Déguster bien frais. 

 

Conseil: la crème de pruneaux se trouve en magasin bio, mais également en grande surface.

Variante: pour une version plus légère, vous pouvez remplacer le lait par du lait de riz, et utiliser de la crème allégée. J'ai testé avec du lait d'amande, mais on perd le goût du pruneau....

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2016

Bonjour à tous et à toutes. Me voici de retour....pas très fidèle depuis quelques temps, par la force des choses. 

Voici donc une nouvelle recette. Mon dessert de Noël. 

Je reste en position "réflexion/création" pour vous concocter dans la foulée un nouveau petit plat. 

Pour le gâteau trop chou il faudra: 

 

Les choux:

75g de lait - 75 g d'eau - 75 g de beurre - 1 pincée de sel - 100 g de farine - 3 gros oeufs.

La chantilly mascarpone: 

375 g de crème liquide 35% MG, très froide - 185 g de mascarpone - les graines de 2 gousses de vanille - 50g de sucre glace - 2,5 feuilles de gélatine - 40g de liqueur de mandarine impériale (ou à défaut, du Cointreau ou Grand Marnier).

La garniture des petits choux: 

160g de pâte à tartiner à la clémentine (Pâte à tartiner et à cuisiner à la clémentine corse) -80g de fromage à tartiner type St-Moret - 1 c à soupe de liqueur de mandarine impériale.

Le montage: 

1 pot de caramel au beurre salé (fait maison pour moi). Un peu de chocolat en poudre.

 

PRÉPARATION

Commencer par la pâte à chou. Mettre le lait, l'eau, le beurre et le sel dans le bol. Cuire 8 min/100°C/Vitesse 1. Ajouter d'un coup la farine, et mixer 1min/Vitesse 4. Retirer le bol du socle et le laisser refroidir 10 min. 

Remettre le bol sur son socle, et programmer 1min30sec/Vitesse 4. Mettre les oeufs un à un par l'orifice du couvercle toutes les 30 sec.

Retirer la pâte du bol et la mettre dans une poche à douille munie d'une douille de 6 mm.

Préchauffer le four à 180°C.

Poser un cercle à pâtisserie daim. 20cm sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. A l'aide de la poche à douille, remplir le fond du cercle de pâte à chou (en spirale) puis faire une dizaine de petits choux à côté, à l'extérieur du cercle. Enfourner pour 30 min. 

Pendant ce temps, mettre la gélatine dans l'eau froide pour la ramollir. 

Insérer le fouet dans le bol. Mettre la  crème liquide et le mascarpone et fouetter vitesse 3,5 en surveillant. Ajouter les graines de vanille et le sucre glace quand la crème commence à prendre.

Faire chauffer 30g de crème liquide dans une casserole et y ajouter les feuilles de gélatine. Mélanger délicatement à la crème montée. Réserver. 

Quand la pâte à chou est cuite, la laisser refroidir un peu, puis couvrir le cercle de caramel beurre salé. Ajouter la crème fouettée, et lisser le dessus. Réfrigérer au minimum 2 heures. 

Mettre la pâte de clémentines et le fromage frais dans le bol, et mixer 20 sec/vitesse 4. Ajouter la liqueur, mélanger 10sec/vitesse 3. Verser le mélange dans une poche à douille munie d'une douille diam. 3mm. Faire un trou sous chaque chou et garnir l'intérieur de crème à la clémentine. 

Au moment de déguster, retirer délicatement le cercle. Saupoudrer de chocolat en poudre pour la déco, déposer les choux sur le dessus du gâteau, ajouter un peu de caramel et servir immédiatement. 

BON APPETIT

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 2 Septembre 2015

ROYAL CARAMBAR

Je remercie Marie-Jo ma cliente, qui m’a gentiment donné cette recette pour que je l’adapte au Thermomix . Mais comme il faut en préciser l’origine, je crois que c’est une recette ancienne, proposée par une (ou plusieurs) conseillères Demarle (distributeur de moules en silicone tout simplement indispensables ! PUB)

Ingrédients pour 12 personnes:

Biscuit : 50 g de blanc d’œufs – 130 g de sucre en poudre – 60 g de poudre d’amandes – 15 g de farine.

Croustillant feuillantine : 200 g de chocolat pralinoise _ 90 g de crêpes dentelles (gavottes)

Mousse veloutée au carambar : 400 g de crème liquide entière très froide – 25 carambars très froids – 3 feuilles de gélatine (6g)

Préparation :

Préchauffer le four à 220°C.

Le biscuit amandes :

Insérer le fouet. Mettre dans le bol les blancs d’œufs et fouetter vitesse 3,5 jusqu’à ce que les blancs commencent à mousser, et ajouter 70 g de sucre par l’orifice du couvercle. Continuer de battre jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes. Réserver.

Rincer et essuyer le bol. Mettre 60 g de sucre, 60 g de poudre d’amandes et 15 g de farine. Mixer 20 sec/ vitesse 6. Incorporer les blancs d’œufs à ce mélange, dans un saladier, à la spatule, délicatement.

Verser la pâte obtenue dans une plaque à biscuit, recouverte de papier sulfurisé, et enfourner 10 min environ, en surveillant car cela dépend du four…

Laisser tiédir avant de démouler.

Croustillant feuillantine :

Mettre le chocolat pralinoise dans le bol et faire fondre 6 min/55°C/Vitesse 2. Ajouter les crêpes dentelles émiettées à la main. Mélanger 15 sec/vitesse 3. Etaler ce mélange sur le fond de biscuit et réfrigérer 30 min.

La mousse carambar :

Mettre la gélatine dans un bol d’eau froide pour environ 10 min.

Mettre dans le bol les carambars et mixer 10 sec/vitesse 9. Il est important que les carambars soient bien durs. Il faut donc qu’ils aient séjourné dans le frigo suffisamment de temps pour être bien dur. Ajouter 200 g de crème liquide et cuire 7 min/80°C/vitesse 3.

Ajouter la gélatine bien essorée et mélanger 15 sec/vitesse 4. Réserver dans un récipient.

Rincer le bol à l’eau froide et l’essuyer. Insérer le fouet, mettre les 200 g de crème restante et fouetter vitesse 3,5 pour monter en chantilly. Selon la crème utilisée, le temps peut varier (entre 1 min et 3 min).

Incorporer délicatement la crème fouettée au mélange carambar refroidi.

Montage :

Poser un cadre autour du gâteau. Et verser la crème carambar dessus. Lisser l’ensemble à la spatule coudée et mettre au réfrigérateur, ou mieux, au congélateur plusieurs heures.

Démouler délicatement pour servir et décorer selon l’envie.

Ce gâteau supporte très bien la congélation. Pour ma part, j’avais multiplié les quantités par 2 car nous étions 30, et j’ai fait un café gourmand. J’ai servi des carrés de 4 x 4 , puis j’avais des carrés de 4 x 4 d’un opéra, puis chacun une petite tartelette pomme fleur, et un macaron. C’était…..très gourmand.

Conseils : Ce gâteau est très facile à faire, il faut juste bien suivre les étapes.

Je conseille de développer les carambars, et de les mettre au réfrigérateur pendant quelques heures. Ainsi, il n’ont pas le temps de chauffer pendant l’étape fastidieuse du développage .

Les quantités données sont pour 12 gourmands. C’est à mon avis un dessert qu’il ne faut pas manger en trop grande quantité en fin de repas car…..ché bon mais ché riche !

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 10 Juin 2015

Fraicheur de framboises

INGRÉDIENTS

10 personne/s

  • 300 gde fromage blanc
  • 40 cl de crème liquide
  • 450 g de framboises surgelées + 1 barquette de framboises fraîches
  • 120 g de biscuits secs (type petit beurre)
  • 4 g d’agar-agar
  • 1/2 orange non traitée
  • 90 g de sucre
  • 60 g de beurre

Préparation 30 min

Cuisson: 5 min

LA PRÉPARATION DE LA RECETTE

Laisser les framboises dégeler dans un bol à température ambiante.

Mettre le beurre dans le bol, programmer 2mn/60°/vit 2. Lorsque le beurre est fondu, ajouter les biscuits secs et mixer 15s/vit 7. Répartir cette préparation au fond de 10 cercles de diam. 6. (du commerce, ou bien fabrication maison avec du bristol et de l'alu). Tasser et réserver au frais.

Prélever le zeste de la demie-orange, et le jus. Réserver dans une tasse. Mettre la moitié de l'agar-agar (soit 2 g) dans une casserole avec 3 c à s de crème et chauffer à petite ébullition environ 1mn.

Pendant ce temps, monter le reste de crème en chantilly en insérant le fouet, et mixer vit. 4 jusqu'à l'obtention de la crème chantilly. (surveiller) Laisser le fouet. Ajouter le fromage blanc, le zeste et le jus d'orange, 60 g de sucre, le mélange crème/agar agar, mélanger 30s/ vitesse 3.

Répartir dans les cercles sur le biscuit et réserver au frais environ 1 h.

Rincer le bol. Mettre les framboises et les 30 g de sucre restant. Programmer 1mn/vit. 9. Filtrer à l'aide du panier si on ne veut pas de petits grains. Prélever quelques cuillerées de coulis, le faire chauffer avec 2 g d'agar agar restant, environ 1 mn, puis le verser sur le coulis. mixer 6s/vit 4, verser 2 c à soupe de coulis dans les cercles, en réserver pour la déco. Mettre au frais au moins 3H.

Au moment de servir, décercler les bouchées, décorer avec quelques framboises et servir avec le coulis.

On peut utiliser des feuilles de gélatine à la place de l'agar agar, mais dans ce cas il faut multiplier par 2 la quantité, c'est à dire 8 g de gélatine (4 feuilles).

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 31 Mai 2015

Crème glacée banane, sirop d'érable, carpaccio d'ananas épicé

4 personne/s

La crème glacée

  • 2 belles bananes bien mûres (env.300G)
  • 60 g de sucre glace maison
  • 1/4 c. à café rase de noix de muscade râpée (grosse)
  • 2 c. à soupe de sirop d'érable
  • 2 c. à soupe de rhum brun
  • 200 g de crème liquide froide

Le carpaccio d'ananas

  • 1 Ananas bien mûr, Victoria de préférence
  • 300 g de sucre en poudre
  • 2 étoiles d'anis
  • 1 gousse de vanille
  • 1 bâton de cannelle
  • 1/2 c. à café rase de poivre de Sichuan
  • 1 pincée de safran ( ou 2 pistils)
  • 400 g d'eau
  • 40 g de rhum blanc

​PRÉPARATION

Crème glacée:

​Mettre les bananes épluchées et coupées en morceaux dans le bol. Mixer 10s/vit.4. Installer ensuite le fouet. Ajouter le sucre glace, la noix de muscade, le sirop d'érable et le rhum. Mélanger 20s/vit.4 Réserver ce mélange dans un saladier. Nettoyer et sécher le bol. Mettre la crème liquide et monter en chantilly, vit. 4 en surveillant par le trou. Il faut environ 1mn30 si la crème est bien froide. Mélanger dans le saladier la crème et la banane, à la spatule, délicatement. Verser ce mélange dans un récipient et mettre au congélateur environ 1 nuit.

Le carpaccio:

Mettre dans le bol l'eau, le sucre, les épices. La vanille doit être fendue dans le sens de la longueur. Programmer 6mn/100°/vit.1 avec le gobelet. Ajouter le rhum blanc, puis enlever le gobelet et programmer 15mn/80°/vitesse mijotage

Pendant ce temps, éplucher l'ananas, enlever les "yeux", le couper pour enlever le coeur dur. Puis le découper en tranches très fines, à la mandoline, ou au couteau. Mettre les tranches d'ananas dans un plat creux. A la sonnerie, verser le sirop sur l'ananas, filmer le plat et le garder dans un endroit frais (pour moi la cave) pendant la nuit.

Le lendemain, disposer dans chaque assiette les tranches d'ananas, un peu de sirop et une boule de glace. (Il vaut mieux sortir la glace du congélateur15mn avant la dégustation). Les gourmands peuvent accompagner ce dessert de tuiles aux épices, ou de petits sablés.

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 15 Mai 2015

Mille-feuilles de pommes de terre, crème diplomate

Ingrédients

Pour la tuile: 300 g de pommes de terre - 120 g de sucre en poudre - 60 g d'eau.

Pour la crème diplomate: 100g de lait entier - 1/2 gousse de vanille - 1 jaune d'oeuf - 30 g de sucre - 15 g de maïzena - 2 feuilles (de 2 g) de gélatine - 2 c à soupe d'Amaretto ou autre alcool - 200 g de crème liquide entière très froide - 20 g de sucre glace.

PRÉPARATION:

Mettre les feuilles de gélatine dans l'eau froide. Réserver.

Préparer la crème: Mettre dans le thermomix le lait, la vanille, le jaune d'oeuf, le sucre la maïzena et cuire 8 min/90°C/Vitesse 3.

Avant de la transvaser dans un récipient, essorer les feuilles de gélatine, les incorporer à la crème et mixer 8 sec/ vitesse 3. Réserver dans un saladier, après avoir pris le soin de filmer au contact pour éviter la formation d'une peau.

Laver et essuyer le bol. Mettre la crème liquide, insérer le fouet, et monter en crème fouettée vitesse 3,5 (ou 4 pour le TM31), sans mettre de temps, car tout dépend de la crème utilisée. Quand elle commence à prendre, verser le sucre glace.

Lorsque la crème pâtissière est refroidie, ajouter l'alcool et incorporer le tout à la crème fouettée, délicatement. Mettre dans une poche à douille pour laisser refroidir au réfrigérateur.

Pendant ce temps, préparer les tuiles de pommes de terre:

Couper les pommes de terre épluchées en très fines tranches, à la mandoline. Elles doivent être presque transparentes. Les ranger en se chevauchant sur une plaque en silicone, de façon à obtenir "une grande feuille" rectangulaire. Appuyer partout pour faire adhérer. Enfourner 30 min à 100°C pour les sécher. Cette opération permet aussi de les coller entre elles, grâce à l'amidon qu'elles contiennent.

Préparer un sirop dans une casserole: mettre le sucre et l'eau dans la casserole et cuire le tout à une température entre 115°C et 120°C.

Lorsque la tuile de pommes de terre est sèche, l'enduire à l'aide d'un pinceau, de sirop, très largement, et des 2 côtés (elle se tient assez bien pour être retournée). Monter la température du four à 120°C. Enfourner à nouveau pour dorer légèrement. Laisser refroidir avant de découper en petits carrés de 5 à 6 cm.

Au moment de servir, déposer à l'aide de la poche à douille, des noix de crème sur toute la surface d'une première tuile, puis recouvrir d'une seconde tuile et renouveler l'opération pour obtenir un mille-feuille….à 3 feuilles. Saupoudrer de sucre glace et déguster sans tarder. Si on prépare trop longtemps en avance, la crème ramollit la tuile, et c'est moins joli.

C'est un dessert vraiment surprenant!

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 29 Avril 2015

Tarte aux fraises et chantilly pistache

Nous sommes encore en début de saison pour les fraises, elles ne sont pas toujours sucrées. J'ai donc cherché une petite astuce pour faire manger une tarte aux fraises dimanche à mes invités qui sont très gourmands… Voici la solution: je l'accompagne d'une chantilly bien mousseuse, parfumée à la pistache. Un vrai délice, et un enchantement pour les yeux, car j'y ai mis une pointe de couteau de colorant vert. Voici le récapitulatif de ma recette.

Pour 6 belles parts il vous faut:

Pour la pâte feuilletée: 160 g de beurre 1/2 sel congelé 24H à l'avance - 160 g de farine - 80 g d'eau bien froide.

Pour la garniture: 1 kg de belles fraises (Françaises de préférence), dont on prélève 200 g pour le coulis - 1 g d'agar agar - 2 c à soupe de sucre - 160 g de crème fraîche liquide entière bien froide - 2 c à soupe bombées de sucre glace - 1 goutte d'huile essentielle de pistache, ou à défaut, 1 c à café d'arôme pistache du commerce - 1 pointe de couteau de colorant vert en poudre (les colorants liquides ne sont pas pratiques à utiliser car ils liquéfient la chantilly).

Commencer par la pâte feuilletée: Mettre dans le bol du Thermomix, le beurre congelé et la farine. Fermer le bol, mettre le gobelet doseur et pulser 2 ou 3 coups de turbo. Cette opération a pour effet de réduire l'ensemble en poudre, et ainsi la pâte sera plus lisse lorsque vous l'étalerez. Ajouter ensuite l'eau très froide et mixer 13 secondes/vitesse 6.

Déposer la pâte sur un plan de travail fariné, étaler la pâte en un grand rectangle et procéder au pliage escargot, comme votre conseillère vous l'a appris. ( Sinon, vous me demandez, et je vous explique) Filmer la pâte et la réfrigérer environ 30 min pour la raidir un peu.

Pendant ce temps, laver les fraises, les équeuter. Mettre dans le bol les fraises réservées pour le coulis, mixer 10 sec/vitesse 6, ajouter le sucre et l'agar agar (dilué préalablement dans une cuillerée d'eau froide). Cuire 3 min/100°C/Vitesse 2. (pour le TM5, 3 min/98°C/Vitesse 2,5). Verser dans un bol, et conserver à température ambiante.

Préchauffer le four à 200°C.

Reprendre la pâte dans le réfrigérateur. L'étaler à la grandeur du moule choisi. (Il est inutile de beurrer le moule pour une pâte feuilletée, celle-ci est tellement beurrée qu'elle n'accrochera pas). A l'aide d'une fourchette, piquer la pâte, puis la recouvrir d'un papier sulfurisé, et d'un autre moule un peu plus petit, ou bien de haricots secs. Cuire pendant 30 min, en surveillant la cuisson qui dépend beaucoup du four. Laisser refroidir avant de garnir.

Lorsque la pâte est bien froide, étaler la moitié du coulis à l'aide d'un pinceau ou d'une cuillère. Disposer ensuite, joliment les fraises (entières ou coupées, c'est selon les goûts de chacun). A l'aide d'un pinceau, badigeonner chaque fraise avec le coulis, pour donner un bel aspect à l'ensemble. Réserver dans un endroit frais.

Mettre dans le bol la crème très froide, insérer le fouet très froid, et ajouter le sucre glace. Monter la crème vitesse 3,5 en surveillant, car la prise dépend de la crème utilisée. Plus la crème est grasse (35%) plus elle monte vite. Attention à ne pas la faire tourner en beurre. (Si c'est le cas, il ne faut pas la jeter, mais la garder pour une utilisation dans une autre pâtisserie ultérieurement). Ajouter juste quand elle commence à bien "gonfler" la pistache et en même temps, le colorant. Transvaser dans une poche à douille et décorer joliment la tarte en mettant de la crème entre chaque fraise.

Tous mes petits conseils et astuces sont en italique, j'espère qu'ils vous aideront.

Le colorant n'est pas obligatoire, mais une fois n'est pas coutume…

Régalez-vous, il faut faire plaisir à nos papilles de temps en temps!

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0

Publié le 4 Avril 2015

Le Chocostar

4 portion/s

La ganache

  • 170 g de crème fleurette
  • 130 g de chocolat noir dessert
  • 35 g de beurre doux coupé en morceaux
  • 35 g de glucose (ou à défaut de sucre fin)

La crème anglaise

  • 3 jaunes d'oeufs
  • 225 g de lait entier à température ambiante
  • 30 g de sucre fin
  • 1 c. à café rase de vanille liquide

Le crumble chocolat

  • 20 g de farine
  • 15 g de beurre doux en morceaux
  • 15 g de poudre d'amandes
  • 15 g de sucre fin
  • 20 g de chocolat noir

La pâte à gavottes

  • 60 g de beurre demi-sel, mou
  • 50 g de blanc d'oeuf (3 blancs)
  • 60 g de sucre glace
  • 50 g de farine
  • 2 c. à café rase de cacao en poudre
  • 2 c. à café rase de vanille liquide

La chantilly Amaretto

  • 80 g de crème liquide 35% MG
  • 8 g de sucre glace
  • 1 c. à soupe d'Amaretto

​PREPARATION

La ganache

Préchauffer le four à 175° en prévision des étapes suivantes.

Pour la ganache, mettre dans le bol, la crème, le glucose, le beurre. Programmer 3mn/100°/vit.1.

Insérer le fouet, ajouter le chocolat noir en morceaux et mélanger vit.2 jusqu'à l'obtention d'un mélange lisse, environ 40s.

Filmer le dessous des cadres à pâtisser, pour faire un fond qui évitera les fuites de ganache, les poser sur un plat, couler la ganache à hauteur de 3cm environ. Réserver au réfrigérateur immédiatement.

Rincer et essuyer soigneusement le bol et le fouet. Mettre le fouet au réfrigérateur avec la crème liquide.

La crème anglaise

Mettre tous les ingrédients de la crème anglaise dans le bol, programmer 7mn/80°/vit. 4

Réserver la crème dans un saladier après l'avoir filmée "au contact" pour éviter la formation d'une peau. Lorsqu'elle est presque froide, la réfrigérer.

Le crumble au chocolat

Mettre tous les ingrédients, SAUF LE CHOCOLAT, dans le bol et donner 3 ou 4 impulsions de turbo. Verser le crumble sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfourner, sous surveillance, 8 à 10mn.

Pendant ce temps, mettre le chocolat en morceaux dans un bol, et le faire fondre au micro ondes 30s.

Lorsque la pâte à crumble est cuite, elle doit être blonde. L'émietter pour avoir des pépites régulières. La verser dans le bol avec le chocolat et mélanger délicatement avec 2 fourchettes pour l'enrober de chocolat. Etaler à nouveau pour un complet refroidissement. Réserver au frais.

La pâte à gavottes

Laisser le four à 175°.

Mettre dans le bol, le beurre demi-sel mou, lancer les couteau vit.3, ajouter les blancs d'oeufs et le sucre glace. Puis ajouter la farine, le cacao et la vanille liquide. Mélanger 30s. S'il reste des "traces" de beurre, c'est mieux, car c'est ce qui provoquera les petites bulles de la gavotte.

L'étaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou de silicone. ATTENTION! ne pas utiliser la plaque qui a servi pour le crumble car elle est encore tiède, et la pâte à gavottes risque de trop se liquéfier. Etaler à l'aide d'une spatule, et enfourner 10mn environ en surveillant la cuisson.

Laver immédiatement le bol, l'essuyer soigneusement, et le mettre au réfrigérateur, sans les couteaux, pour la chantilly.

Découper alors des bandes de gavottes, à l'aide d'un grand couteau, pendant que la pâte est chaude. Faire 8 bandes de 10cm x 4cm, et 4 bandes de 13cm x 4cm. Les remettre à sécher dans le four éteint si nécessaire, pour qu'elles sèchent.

La chantilly Amaretto

Sortir du réfrigérateur, le bol, le fouet, la crème liquide. Remettre les couteaux, insérer le fouet dans le bol, verser la crème qui doit être très froide. Démarrer les couteaux, vit. 2 pendant environ 40s, puis augmenter à la vitesse 4, en ajoutant par l'orifice, le sucre glace et l'amaretto. La chantilly est prise au bout de 3mn environ, si l'on utilise une bonne crème. Pour ma part, j'utilise une crème liquide "pro" que l'on trouve en grande surface. Réserver cette chantilly au froid, dans un saladier.

Montage et présentation

Sortir la ganache du froid. Démouler très délicatement et couper chaque carré en deux, en diagonale, pour former des triangles. Déposer dans une jolie assiette. Plaquer sur les bords, les bandes de gavottes, en faisant dépasser de 2 cm. Déposer alors sur le dessus, du crumble chocolaté, puis faire des quenelles de chantilly à l'aide de 2 petites cuillères préalablement mouillées. Déposer une quenelle au centre de la ganache. Verser un peu de crème anglaise dans un joli gobelet que l'on dépose dans un coin de l'assiette. Saupoudrer l'assiette de sucre glace. Faire fondre très rapidement un peu de chocolat que l'on met dans un petit cornet de papier sulfurisé, couper le bout, et faire des petits points de chocolat autour de chaque gateau. Déposer un morceau de gavotte sur le gobelet, et déguster.

Voir les commentaires

Rédigé par Mariebel

Publié dans #DESSERTS

Repost 0